Singulier(s) surdoués

Singulier(s) surdoués

Singulier(S) surdoués

Réunis autour d’une table, Pascal et Emmanuelle, pianiste et violoncelliste, Florence, chercheuse au muséum d’histoire naturelle, Marie-Laure toxicologue, Laurent, réalisateur, Julien clown et Mathieu, ébéniste, se racontent leurs parcours, leurs expériences, leurs vies.
Hommes, femmes, mariés, célibataires ou divorcés, ils ont entre 40 et 60 ans.
Leur point commun ?
Ils sont tous des adultes surdoués qui ont réussi à s’intégrer et à trouver un équilibre émotionnel et social.
Ce sont des Singulier(S) surdoués.
Certains ont été diagnostiqués enfant et l’ont oublié, d’autres viennent juste de le découvrir.
La parole circule, les anecdotes se recoupent et se ressemblent : un sentiment de différence qui les habitent depuis toujours, plutôt solitaire et introverti, passionné, obsessionnel, souffrant d’hyperesthésie, doté d’une hypersensibilité et d’une profonde empathie, d’une curiosité insatiable et d’une aptitude naturelle pour apprendre, jamais dans la compétition ou la comparaison, résilient et habité malgré tout par un sentiment d’imposture. Ni mieux, ni au-dessus, juste à côté.
Un lien se tisse, ils se reconnaissent les uns dans les autres presque soulagés d’avoir enfin trouvé d’autres membres de cette « tribu ».
Cette discussion est le fil rouge de ce documentaire qui a pour objectif de permettre aux 90% de ces 1 millions d’adultes français hors normes qui n’ont jamais pu mettre de mots sur leur singularité ou leur sentiment de mal-être de se dire : «Ah, c’était donc ça…», «Rien de si rare et compliqué en somme…» et prendre enfin conscience de la bénédiction liée à cette malédiction du « trop » et du « différent ».
Et oui, les Singulier(S) surdoués représentent plus ou moins 2% de la population.
La caméra les suit chez eux, au travail, en répétition, où l’on découvre la difficulté de gérer le grand écart dans ce quotidien qui mélange des univers à la Lewis Caroll et l’obligation d’intégration dans un monde normé et codifié.
Qu’est-ce qu’un Singulier surdoué ?
Tout au long du film les témoignages et interviews de spécialistes s’intercaleront et apporteront des éléments objectifs et scientifiques : quels sont les mécanismes qui permettent de ressentir. Qu’est-ce qu’une émotion ? Quel rôle joue l’amygdale ? Comment le cortex se constitue ? Qu’est-ce qu’une fonction cognitive ? A quoi sert l’hippocampe ? Comment la mémoire fonctionne ? Pourquoi les cycles du sommeil paradoxal et les connexions neuronales sont beaucoup plus nombreux chez les surdoués ? Nous irons aux États-Unis, en France et au Japon : IRM, analyses, examens en laboratoires, bilan sur plusieurs études épistémologiques, spécificité de l’interaction entre les deux hémisphères et les particularités métaboliques : en quoi les Singulier(S) surdoués sont biologiquement et physiologiquement différents. Nous découvrirons la différence entre l’intelligence fluide, l’intelligence cristallisée et l’intelligence intuitive. L’histoire des tests d’intelligence et les tests de personnalités : Binet, Simon, Termann, Weschler et le MBTI.
Et puis surtout, pourquoi la motivation intrinsèque est LE facteur fondamental de la construction de l’identité des Singulier(S) surdoués.
Béatrice Millètre, docteur en psychologue cognitive et auteure, expliquera comment les Singulier(S) surdoués peuvent utiliser leurs outils pour apprendre à mieux se connaitre et s’accepter.
Nous aborderons également ces Singulier(S) bienfaiteurs qui ont fait progresser l’humanité grâce à leur vision divergente du monde : Platon, Aristote, Copernic, Galilée, Mozart, de Vinci, Nietzsche, Tesla, Bill Gates ou Elon Musk.
En quoi une pensée distincte peut avoir un impact sur nos sociétés ?
Pourquoi les gouvernements et les industriels recherchent-ils aujourd’hui ce type de profil ?
A quoi ressemblerait une utopie conçue par les Singulier(S) surdoués ?
Et si cette fois la différence rapprochait les uns et les autres….

Auteur(s) Laurent Préyale
Réalisateur(s) Laurent Préyale
Genre Documentaire
Année 2020
Durée 52 mn
Format 16/9