Miles, l’oiseau sur la branche

Miles, l’oiseau sur la branche

« L’autre soir, j’ai croisé
une vieille yankee dans les couloirs, elle m’aborde d’un air hautain : Qui êtes-vous monsieur ? Je lui ai répondu que j’étais le nouveau concierge. Ca l’a tout de suite rassurée »
À travers la complicité de Miles Davis et de son arrangeur Gil Evans, Miles ou l’oiseau sur la branche évoque la vie du célèbre trompettiste lorsque le jazz affirmait ses lettres de noblesse dans une Amérique raciste et méprisante.
Les rapports d’amitié entre ces deux hommes, si différents et si complémentaires, racontent la drogue, les relations chaotiques entre musiciens, les concerts tumultueux au Birdland, la ségrégation humiliante, les moments de solitude ou les connivences ressourcées dans la création musicale.
Miles Davis, que Louis Amstrong comparait à Picasso, est un phare, une légende dans l’histoire du jazz. La pièce n’est pas une biographie fidèle du trompettiste mais un hommage à l’artiste, à ses doutes, ses contradictions, ses exigences, ses espoirs, ses souffrances… C’est également une place rendue à Gil Evans, son compagnon de route dès la première heure, dont les arrangements (Miles ahead, Porgy and Bess, Sketches of Spain, Quiet nights…) ont largement contribué au succès du musicien.

Alamagordo Films et Spectacles
Paris Première

Réalisateur(s) Laurent Préyale
Genre Concert, Théâtre
Année 2003
Durée 95 mn
Format 4/3

Bande annonce
Equipe technique

Image Emmanuel Dupré, Muriel Lutz, Céline Metzger, Charles Lienart
Son Olivier Martin
Montage Pierre Sainteny

Spectacle

Auteur du spectacle Guy Shelley
Mise en scène Guy Shelley
Comédien(s) Peter King, Yves Penay, Ronald Baker, Thierry Demicheaux, Jean-François Ludovicus, Eric Vinceno

Extrait(s)