Michel Rocas, le roi du nanar

Michel Rocas, le roi du nanar

Comment ? Max Pécas avait un frère spirituel en grivoiseries et on ne nous avait rien dit ? Grâce au documentaire de Nicolas Castro et Laurent Préyale, on peut enfin apprécier à sa juste valeur la filmographie de Michel Rocas (1940-1991), roi du nanar scandaleusement ignoré par toutes les encyclopédies du cinéma, qu’elles soient imprimées ou virtuelles. Trois titres de gloire, au moins, peuvent lui être attribués : il fut l’assistant de Godard sur le tournage d’A bout de souffle (dont il aurait réalisé quelques séquences parmi les plus révolutionnaires), il a découvert Brigitte Lahaie et il a lancé Patrick Bruel au cinéma (dans Viens chez moi faire un p’tit poker). Sa carrière prolifique ­ plus de cent films au compteur ­ a épousé toutes les modes du cinéma bis, touchant à tous les genres avec un constant souci d’innovation ­ du film noir (Pas de grisbi pour les caves) à la comédie franchouillarde (Plus lourd que moi, tu trouveras pas), en passant par le western-paella (Qui veut la peau de Tortilla ?), l’espionnage (707 perd au 421), l’épouvante (Vaginula, princesse des ténèbres) et le X (On ne parle pas la bouche pleine).
Dans le concert d’hommages rendus à Michel Rocas par ses proches (les acteurs Henri Guybet et Bernard Menez, le producteur de porno Jean-François Davy, le cinéaste Jean Rollin…) et ses admirateurs (le programmateur de la Cinémathèque, Jean-François Rauger), seul Philippe Clair fait sa mauvaise tête : le réalisateur de Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir n’a pas pardonné à Rocas la «trahison» d’Aldo Maccione… Bien équilibré entre extraits de films judicieusement empruntés et anecdotes édifiantes, ce documentaire est un petit bijou d’érudition cinéphilique. (Gérard Manvusa alias Samuel Douhaire 😉

Auteur(s) Nicolas Castro, Laurent Préyale
Réalisateur(s) Laurent Préyale
Genre Documentaire
Année 2005
Durée 52 mn
Format 4/3

Spectacle

Comédien(s) Philippe Clair, Jean-François Davy, Henry Guibet, Brigitte Lahaye, Bernard Menez, Jean Rollin