Documentaire

Liste des films
Recherche par année
Les aurores boréales sont-elles faites de la matière dont on tisse les rêves ?

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2017 – 51 mn – 16/9

Un jour, deux photographes ont décidé de partir dans le grand nord, filmer les aurores boréales en 3D. Jean Mouette travaille à l’institut d’astrophysique de Paris et chasse dans l’espace depuis des années photographiant les galaxies et les éclipses solaires au 4 coins de la planète. Thierry Légault est un astrophotographe renommé dans le monde entier que la Nasa et les services secrets s’arrachent. Nous allons les suivre plusieurs semaines dans ce grand nord au large du cercle polaire loin au dessus du 69ème parallèle. Nous allons vivre à leurs côtés par -25° dans le noir pur et profond d’une nuit qui dure plus de 20h isolé du monde par des centaines de kilomètres de glaces et de neige. Vous découvrirez les faits scientifiques ainsi que les mythes et les légendes de ces lumières qui dansent dans la nuit, les mystérieuses Aurora Boréalis.

Meilleurs Ouvriers de France, Les Cols de l’excellence.  Bernard Mure-Ravaud M.O.F. 2007

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2017 – 90 mn – 16/9

Le grand public entend régulièrement parler dans la presse de ces « Meilleurs Ouvriers de France »… Mais qui sont-ils au juste ?
Comment font-ils pour arriver au sommet ? Pourquoi un tel prestige ? Quelles sont les valeurs qu’ils défendent, en France et surtout à l’étranger ?
Le film que nous proposons souhaite faire connaître ce concours qui est maintenant devenu une institution depuis un siècle. Mais il dévoilera surtout, à travers quelques exemples d’ouvriers, les coulisses, l’envers du décor, et la valeur de ces centaines d’hommes et de femmes reconnus par leurs pairs pour leur savoir-faire, leur excellence et leur capacité d’innovation.
Pour cela, nous avons sélectionné quatre « Meilleurs Ouvriers de France » comme représentants de cette « confrérie », tous dans les métiers de bouche et tous installés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes :
Bernard Mure-Ravaud, fromager (MOF 2007), installé à Grenoble
Joseph Viola, chef cuisinier (MOF 2004), installé à Lyon
Grâce à ces portraits croisés, nous révélerons le quotidien de ces hommes et femmes d’exception, et ce qui les anime. Nous évoquerons avec eux leur parcours, les différentes étapes qui les ont menés jusqu’à la reconnaissance, les valeurs d’excellence, de partage et de transmission qu’ils incarnent, à la fois auprès de leur clientèle et des jeunes ouvriers qu’ils sont amenés à former.

Meilleurs Ouvriers de France, Les Cols de l’excellence.  Joseph Viola M.O.F. 2004

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2017 – 26 mn – 16/9

On les surnomme les « MOF » : ce sont les Meilleurs Ouvriers de France.
Les lauréats arborent fièrement un col bleu-blanc-rouge, qui fait rêver nombre d’artisans en France et dans le monde.
Le concours du Meilleur Ouvrier de France se tient tous les quatre ans depuis 1924 : en 2015 s’est tenue la 25ème édition. Depuis sa création il y a près d’un siècle, 9000 personnes ont obtenu cette distinction.
Le principe d’un tel concours est de mettre à l’honneur l’excellence et le savoir-faire dans de nombreux corps de métier : restauration et hôtellerie, bâtiment et patrimoine, industrie, bois et ameublement, vêtement, bijouterie, etc.
A l’heure du « made in France », le but de la Société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France, qui organise ce concours, est de promouvoir ce savoir-faire dans l’artisanat, l’industrie ou les métiers du luxe, tout en portant les valeurs d’excellence et d’innovation.
C’est aussi transmettre le savoir-faire et le goût pour l’excellence aux jeunes générations, afin d’assurer la pérennité du patrimoine de nos métiers. C’est l’une des raisons pour laquelle est organisée, chaque année cette fois, le concours des Meilleurs Apprentis de France, destiné aux jeunes de moins de 21 ans

Hollywood & le film d’Aventure

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2017 – 52 mn – 16/9

Parmi les nombreux genres cinématographiques — comédie, drame, aventure, film de guerre, film politique, etc. — le cinéma d’aventure est sans doute celui qui a le plus contribué à faire d’Hollywood l’usine à rêves du monde… Ce genre est vaste comme l’imagination fertile des plus grands scénaristes et réalisateurs qui s’y sont distingués : le cinéma fantastique, le western, le cinéma de science-fiction ou bien le film de pirates, de cape et d’épée, ou encore le péplum… tous appartiennent au même titre au cinéma d’aventure.

Pianos du bout du monde (Les)

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2016 – 52 mn – 16/9

La clé tourne dans la serrure, il pousse la porte et tout de suite il le reconnait, il lui semble presque l’entendre respirer. Il a regardé sa fiche dans l’avion qui l’emmenait de Lyon à Ankara. L’instrument est né en 1945 puis a servi bon nombre de pianistes et étudiants. Seul son nom incrusté sur le devant permet de d’identifier l’instrument. STEINWAY,       n° 317000….

Le sport, un héritage inattendu de 14/18

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2014 – 52 mn – 16/9

La Première Guerre mondiale marque une rupture profonde dans l’histoire du sport. A la sortie du conflit, les champions qui ont donné leur vie pour la France sont érigés au rang de figures nationales, le goût de la performance et de la compétition est valorisé et l’activité sportive popularisée.
Historiens et sportifs apportent leur éclairage sur ce lien étroit entre le sport et la guerre et sur l’avènement du sport moderne après 14/18.

En direct d’Hollywood

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2013 – 52 mn – 16/9

C’est à travers le quotidien de Joe Gillis, un journaliste travaillant pour CFK, l’archétype d’une radio américaine des années 40/50, en plein âge d’or des studios, que nous plongeons dans l’intimité des stars d’Hollywood. Une immersion dans un monde où le téléspectateur est un témoin privilégié de ces échanges radiophoniques imaginaires mais dont toutes les anecdotes sont réelles… Un parti pris de narration double pour ce journaliste qui mène une double vie, celle d’un homme désabusé par le système hollywoodien et celle d’un véritable professionnel à qui on ne la fait pas. Deux personnalités, deux narrations : une voix proche de celle d’un Marlowe ou d’un Sam Spade, où notre animateur dans sa vie de tout les jours, se parle à la première personne avec un ton désabusé de celui qui en a trop vu pour croire encore au père noël, et une autre enjouée et pleine d’allant, celle d’un homme reconnu par ses pairs et par le public. Nous le suivons dans les rues de Los Angeles, en route vers les studios, en salle de montage ou à l’occasion des premières et des soirées privées puis nous le retrouvons dans son studio, en direct en pleine interview. L’émission commence et termine toujours par un message d’une star à une autre. Petit maillon d une chaîne qui relie les acteurs entre eux. Les questions portent sur des sujets ou des engagements personnels, des scènes de vie ou des prises de position qui poussent l’interviewé à se confier. Sur l ‘écran, on distingue à travers une vitre, le plateau, les micros et l’ombre du journaliste que l’on ne verra jamais. Les deux protagonistes sont enfermés dans ce bocal, un monde clos, qui ne communique avec l’extérieur que par le son qui, se propage. Une plan large de face qui resserre sur un plateau vide, un bureau, deux micros, une lampe basse qui suggère l’interview à venir avec parfois une coupe sur la main qui s’approche du micro ou une fiche qui entre dans le champ.Aucun contrechamp sur la star.

L’homme qui apprit à nager à Chaplin, Cocteau, Picasso…

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2009 – 52 mn – 16/9
Patrice Leconte en rit encore !

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2008 – 26 mn – 16/9
Michel Aumont en coulisses

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2008 – 26 mn – 16/9
Claire Chazal, une histoire au féminin

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2008 – 26 mn – 16/9
Jean-Claude Carrière raconte

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2008 – 26 mn – 16/9

Une jeune comédienne qui, pour gagner sa vie, fait du doublage de films pornographiques, écrit un jour à un érudit à la retraite afin de se plaindre de la pauvreté du vocabulaire qu’on lui impose. Le vieux monsieur va se faire un plaisir de lui répondre, par toute une série de lettres et de billets qui composent un florilège pétillant de mots d’hier, d’aujourd’hui et de toujours. Il lui révèle avec allégresse, drôlerie et un peu de nostalgie aussi, ce  » trésor  » qui dort dans la mémoire des peuples. Il joue avec les mots, sa vraie richesse. Chemin faisant, dans ce voyage aux quatre coins du vocabulaire érotique, nous découvrons finalement que faire la chose ne suffit pas, encore faut-il savoir en parler. Coulisses coquines du tournage au théâtre de l’Oeuvre

Entretien avec Mesguich père et fils

un film de Laurent Préyale

Documentaire, Théâtre – 2008 – 13 mn – 16/9

Les deux philosophes les plus célèbres de leur temps se sont rencontrés à Paris, dans le couvent des Minimes, durant plusieurs heures, à huis clos, le 24 septembre 1647. Blaise Pascal avait alors 24 ans, déjà très malade et René Descartes, 51 ans. Jean-Claude Brisville a imaginé librement cette conversation entre deux hommes qui se découvrent progressivement à l’opposé l’un de l’autre.
Les coulisses du tournage…

Autour des folies de Voltaire

un film de Laurent Préyale

Documentaire, Théâtre – 2008 – 26 mn – 16/9

Voltaire disait bien que son potager de Ferney était en Suisse afin de pouvoir s’y réfugier le plus vite possible. Nous devons à Condorcet et à Beaumarchais, lors du gigantesque travail de la fameuse première édition complète des œuvres de Voltaire (dite édition de Kehl), d’avoir, avec l’aide du secrétaire personnel de Voltaire, authentifié tous ces papiers et de les avoir réunis sous le titre de Mélanges dans les derniers volumes. C’est ainsi que nous avons de petits chefs-d’œuvre dialogués tel le Chapon et la Poularde dans la même langue et la même veine que Zadig ou Candide.
Ces pamphlets sont parfois d’une violence rare, car ils ont été écrits à chaud, dans l’effervescence même de l’indignation devant tous ces crimes politiques que l’on commettait au nom des dogmes religieux. Cette outrance paraît même presque nécessaire pour nous réveiller du parfait engourdissement de la pensée.
Car Voltaire se veut toujours positif. Non seulement il stigmatise l’ignorance comme la cause première de toutes les aliénations et de tous les fanatismes, mais encore donne-t-il une clé à toutes nos actions : « Je suis tolérant, mais je suis intolérant envers les intolérant ! »
Il peut arriver que cette intolérance salutaire fasse des dégâts collatéraux et puisse blesser. Nous en serions désolés, mais il faut rappeler que Voltaire n’attaque pas la foi, qui est et doit rester le jardin secret de chacun, mais l’usage politique pernicieux qui est fait de la naïveté crédule du plus grand nombre pour justifier les volontés d’hégémonie, de domination et d’exploitation. Et si certains mots de Voltaire peuvent déborder sa pensée, que l’on se rappelle que ce ne sont que des mots en regard de toutes les atrocités bien réelles commises au nom des idéologies. Et quiconque se sentirait blessé devrait peut-être regarder au fond de lui-même, essayer de réfléchir à ce qui fait que la pensée du siècle des Lumières peut aujourd’hui le scandaliser et se demander s’il ne participe pas, même inconsciemment, au retour à l’herbe broutée et au gland des cavernes ? Coulisses du tournage

La vie devant soi, un pied devant l’autre

un film de Laurent Préyale

Documentaire, Théâtre – 2008 – 26 mn – 16/9

Dans cette énorme histoire d’amour filial entre une vieille Juive, qui fut prostituée (avant Auschwitz…), et un jeune arabe abandonné chez elle, le flot bouillonnant de l’humain bouscule tous les conflits de la terre, culbute les dogmes et les idées reçues, renverse les dieux pour faire place à ce qui nous manque tant aujourd’hui : la tolérance, clé de la vie. Les coulisses du tournage et la vision du metteur en scène.

Réception : faites entrer l’accusé !

un film de Laurent Préyale

Documentaire, Théâtre – 2008 – 13 mn – 16/9

Une drôle de bicoque que cet hôtel glauque, perdu au trou du cul du monde, dans un endroit où il ne se passe rien, même si, sur un dépliant touristique, la mare aux vaches devient un lac canotable et une ferme délabrée un musée des arts et traditions populaires. Un homme peu ragoutant, à la stature imposante qui passe à peine sous la porte, fait office de réceptionniste. Il éructe, vitupère, ronchonne, marmonne. Quand arrive un homme en complet veston, tiré à quatre épingles, qui se présente comme VRP venu à la conquête d’un nouveau marché pour des photocopieurs. Et son arrivée n’en est que plus étrange. Les coulisses du tournage et la vision des artistes.

Du rififi chez les barbouzes

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2007 – 51 mn – 4/3

« Dès qu’elle est entrée dans mon bureau, qu’elle a posé son gagne-pain sur la chaise en face de moi, j’ai flairé le piège. On appelle ça l’empirisme logique. J’en ai trop vu, pour tomber dans le panneau, des poupées de ce genre, d’celles qui vous envoient pour un aller sans retour au terminus des cinglés. Son histoire sentait le mouillé, indiscutable, mais les affaires de Lucien Spade périclitaient dangereusement. Lucien Spade c’est moi, détective privé de clientèle. » Voici comment tout a commencé pour Lucien Spade, détective privé estampillé « Série Noire » dans le Paris des années 50, que nous allons suivre sur les traces de Lemmy Caution, le Gorille, le Tigre, Coplan et OSS 117, suspects et héros de la comédie policière à la française. Construit d’après les codes du film noir et du polar, ce documentaire raconte l’histoire de ce genre majeur du cinéma populaire français, aujourd’hui un peu oublié. Femmes fatales, baston, whisky et missiles atomiques sont les ingrédients de cette palpitante histoire. Alors laissez-vous emporter, de Pigalle à Hong Kong, dans des aventures rocambolesques pour découvrir la terrible machination dont sera victime notre détective Lucien Spade

Grignan, un festival pas comme les autres

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2007 – 52 mn – 16/9

Pour l’année 2006, sur le thème de la littérature et du cinéma, le Festival de Grignan accueille acteurs, comédiens, écrivains, cinéastes.

Age d’Or du X (L’)

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2006 – 52 mn – 16/9

« Je me souviens de Brigitte, Marylin, Alban et les autres. Je me souviens que le film Les Jouisseuses avait remporté un grand succès. Je me souviens de châteaux, de soubrettes et des valets de chambre. Je me souviens que ces films étaient tournés en 35 mm, avec un scénario. Je me souviens que les seins des actrices étaient vrais mais que leurs poils l’étaient tout autant. Je me souviens de Giscard descendant les Champs-Élysées devant les affiches des films pornos. Je me souviens qu’on a quand même bien rigolé à l’époque. » (Francis Michkin)
Des années ultra-libertaires post 68, à l’apparition du sida, autant d’années de chamboulement des moeurs à suivre à travers l’évolution du cinéma porno et la carrière de Brigitte Lahaie. « L’âge d’or du X » retrace l’histoire d’une parenthèse enchantée, celle de l’apogée à la chute du X en France.

Hollywood Confidential

une série écrite par Laurent Préyale

Série documentaire – 2006 – 3 x 52 mn – 4/3

Hollywood Confidential est une série de documentaires qui racontent ces scandales par thème : sexe, Meurtre, Drogue, Homosexualité, Suicide, Alcool, Mafia, des débuts du cinéma à aujourd’hui.

Les Intellos précaires

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2006 – 52 mn – 16/9

Trois figures, trois histoires qui illustrent un phénomène méconnu : Marie Laure est chercheuse, Leïla est une romancière reconnue, Jérôme architecte au sein de son propre cabinet. Trois modèles de réussite, trois modèles de précarité. Car tous trois sont précaires, illustrant cette précarité nouvelle, celle qui affecte les secteurs culturels et intellectuels.

Sunset, boulevard des Amériques

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2005 – 52 mn – 4/3

Sunset Boulevard…
30 kilomètres de goudron qui traversent Los Angeles d’est en ouest, un concentré d’Amérique qui s’étire vers le soleil couchant.
30 kilomètres qui relient les bas quartier de la ville et les palaces des stars qui surplombent l’océan pacifique.
Sunset boulevard qui représente si bien l’Amérique, cette Amérique aux deux visages qui se cotoie mais ne se rencontre jamais.
Une ballade pour traverser un siècle d’histoire, celle qui s’écrit avec un petit « h » et l’autre, la grande qu’on trouve dans les livres.
Direction l’ouest et l’autre Amérique, rafraîchie par les embruns du Pacifique et parfumé par les magnolias bien taillé derrière les murailles qui protègent les villas des nouvelles icones.
Quels sont ces lieux qui ont marqué la mémoire du monde ?
Que sont ces morceaux d’architecture qui ont servi à la construction du grand temple américain.
Quelles sont ces pierres qui se succèdent comme autant de calvaire sur le bord d’une route de campagne ?

Michel Rocas, le roi du nanar

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2005 – 52 mn – 4/3

François Truffaut, de six ans son ainé, voyait en Michel Rocas un petit frère ayant traversé les mêmes épreuves que lui. Leur amitié sera sans faille et le décès de Truffaut sera l’épreuve la plus terrible dans la vie de Rocas ; à partir de cette date, Rocas ne tournera plus et vivra comme un ermite en n’ayant qu’une seule idée en tête : réaliser son grand FILM. Telle était la promesse faite à Truffaut. Francois Truffaut aida souvent Rocas notamment en l’amenant avec lui pour le tournage du film de Steven Spielberg, admirateur de Truffaut, Rencontres du troisième type en 1977.
Truffaut allait jusqu’à rajouter des scènes de bassin avec maquettes de bateau dans ses films (Domicile conjugal, 1970 ; L’Homme qui aimait les femmes, 1977) pour permettre à son ami de donner libre cours à ses expériences sur la mécanique des fluides en milieu salin. Mais le plus grand hommage de Truffaut à Rocas fut le film La Nuit américaine en 1974 avec Bernard Menez dans le rôle de l’assistant du réalisateur.

Quelques films de Michel Rocas :
Pas de Grisbi pour les caves
707 perd au 421
Les morts-vivants sont fatigués
Plus lourd que moi… tu trouveras pas
La nymphomane est mélomane
Le festin des vampires
On bois frais et on drague sec
Judas deus ex machina
hemo à gogo

Vuitton, quand l’esprit vient aux malles

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2005 – 52 mn – 16/9

Fuyant sa famille et sa région, Louis Vuitton gagne Paris à l’âge de 14 ans, sans savoir ni lire ni écrire. A force de ténacité, il fonde en 1854 celle qui est devenue en 150 ans la plus grande maison internationale de maroquinerie de luxe française : la maison Louis Vuitton.
Malgré le désastre des guerres et l’essor des contrefaçons, ses descendants, héritiers de sa force novatrice et de son esprit du voyage, ont su maintenir et développer l’Entreprise familiale. En 1987, elle est devenue le premier groupe de luxe au monde, en fusionnant avec Moët-Hennessy (LVMH). A sa tête, Bernard Arnault a diversifié sa production. Son produit phare demeure le bagage « utile, pratique et solide », recouvert de la célèbre toile monogramme LV. Récit, par ses auteurs, d’une flamboyante réussite familiale.

Du Genre à la Légende

une série écrite par Laurent Préyale

Série documentaire – 2004 – 10 x 26 mn – 16/9

Les américains ont toujours utilisé le cinéma pour promouvoir leur style de vie et leurs valeurs. Les genres cinématographiques sont étroitement liés à cette culture et à ces mœurs.

1er Regards

une série écrite par Laurent Préyale, Marc Sandberg

Série documentaire – 2004 – 4 x 52 mn – 4/3

Une histoire du cinéma en 4 chapitres : la naissance du cinéma ; le cinéma de guerre et des années folles ; la guerre du parlant n’aura pas lieu ; du Technicolor à la drôle de guerre…

Couples & Duos Origines & Pionniers

une série écrite par Laurent Préyale

Série documentaire – 2004 – 10 x 26 mn – 4/3

Si la relation amoureuse qui unit le metteur en scène et son actrice a pu être magnifiée sur le grand écran, il existe aussi des histoires de couples et de duos qui ont, elles aussi, donné lieu à des rencontres exceptionnelles. Certaines de ces rencontres ont déclenché cette magie proche de l’alchimie où les chemins de deux artistes se sont croisés sur le support vierge de la pellicule.

Couples & Duos Amours & Passion

une série écrite par Laurent Préyale

Série documentaire – 2004 – 8 x 26 mn – 4/3

Si la relation amoureuse qui unit le metteur en scène et son actrice a pu être magnifiée sur le grand écran, il existe aussi des histoires de couples et de duos qui ont, elles aussi, donné lieu à des rencontres exceptionnelles. Certaines de ces rencontres ont déclenché cette magie proche de l’alchimie où les chemins de deux artistes se sont croisés sur le support vierge de la pellicule.

Couples & Duos Hommes & Actions

une série écrite par Laurent Préyale

Série documentaire – 2004 – 6 x 26 mn – 4/3

Si la relation amoureuse qui unit le metteur en scène et son actrice a pu être magnifiée sur le grand écran, il existe aussi des histoires de couples et de duos qui ont, elles aussi, donné lieu à des rencontres exceptionnelles. Certaines de ces rencontres ont déclenché cette magie proche de l’alchimie où les chemins de deux artistes se sont croisés sur le support vierge de la pellicule.

Couples & Duos Réalisateurs et Stars

une série écrite par Laurent Préyale

Série documentaire – 2004 – 10 x 26 mn – 4/3

Si la relation amoureuse qui unit le metteur en scène et son actrice a pu être magnifiée sur le grand écran, il existe aussi des histoires de couples et de duos qui ont, elles aussi, donné lieu à des rencontres exceptionnelles.
Certaines de ces rencontres ont déclenché cette magie proche de l’alchimie où les chemins de deux artistes se sont croisés sur le support vierge de la pellicule.

Couples & Duos Humour & Comédie

une série écrite par Laurent Préyale

Série documentaire – 2004 – 6 x 26 mn – 4/3

Si la relation amoureuse qui unit le metteur en scène et son actrice a pu être magnifiée sur le grand écran, il existe aussi des histoires de couples et de duos qui ont, elles aussi, donné lieu à des rencontres exceptionnelles. Certaines de ces rencontres ont déclenché cette magie proche de l’alchimie où les chemins de deux artistes se sont croisés sur le support vierge de la pellicule.

Couples & Duos Star & Glamour

une série écrite par Laurent Préyale

Série documentaire – 2004 – 10 x 26 mn – 4/3

Si la relation amoureuse qui unit le metteur en scène et son actrice a pu être magnifiée sur le grand écran, il existe aussi des histoires de couples et de duos qui ont, elles aussi, donné lieu à des rencontres exceptionnelles. Certaines de ces rencontres ont déclenché cette magie proche de l’alchimie où les chemins de deux artistes se sont croisés sur le support vierge de la pellicule.

Jean Cocteau, un hommage à Milly

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2004 – 13 mn – 16/9

Evocation onirique de Jean Cocteau dans le cadre de l’exposition « Cocteau » à Beaubourg en 2004. Pélerinage dans sa maison de Milly la Forêt. Bercé d’art depuis son enfance, élevé dans la maison d’un grand-père paternel collectionneur et mélomane, Jean Cocteau n’aura de cesse, durant sa vie, que d’essayer de trouver de la poésie dans les divers arts majeurs : poésie d’écriture, poésie de cinéma, poésie de peinture…
Il s’évertua à  » retendre la peau des mythes  » de son enfance en réécrivant Antigone, en modernisant le mythe d’Orphée, en chahutant le langage du mythe d’Œdipe et en transposant celui de Tristan et Yseult au XXème siècle, avec L’Eternel retour.
Cette exposition, présentée du 2 avril 2016 au 17 décembre 2017 à la maison Jean Cocteau de Milly-la-Forêt, est l’occasion de présenter une partie de son fonds encore peu exploité, qui rassemble affiches, photos de tournage, de plateau, grandes peintures à l’huile, dessins, esquisses de maquette de décors, montage et livres lithographiés.

La révolution au féminin

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2003 – 52 mn – 16/9

Portrait de quatre figures symboliques de l’engagement révolutionnaire féminin :
Olympe de Gouges qui milita pour l’émancipation des femmes durant la Révolution française
Louise Michel qui rejoignit les insurgés de la Commune à Paris en 1871
Rosa Luxembourg, fondatrice du Parti communiste allemand
Dolorès Ibarruri qui lutta en faveur de la cause républicaine durant la guerre civile espagnole.

Sous le signe d’Hollywood

une série écrite par Laurent Préyale

Série documentaire – 2003 – 4 x 26 mn – 16/9
William Hays, la censure et moi

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2003 – 26 mn – 16/9

Après plusieurs scandales qui ont touchés l’industrie du cinéma, Fatty Roscoe Arubuckle arrété pour viol, Wiliam Desmond Taylor tué par sa maitresse, Olive Thomas qui se suicide, Les ligues de vertu durcissent leurs menaces de boycott aurpès des grands studios d’Hollywood.Un code de censure, édicté par William Hays sous la protection du Président des Etats-Unis, va museler toute la production cinématographique pendant plus de trente ans. Le blasphème, la représentation du sexe, de la violence, l’homosexualité, la toxicomanie, la prostitution, les baisers de plus de trente secondes, les décolletés ravageurs, la présence d’un homme et d’une femme dans le même lit, sont formellement interdits.

L’art de l’imposture

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2003 – 52 mn – 16/9

De la peinture avec Raphaël et ses suiveurs à la musique avec Mickaël Jackson qui a perdu son procès face à Manu Dibango ou Les Cabnons de Pelchelbel qui ne sont pas de lui en passant par Brian de Palma qui rend « hommage » à Eisenstein sans oublier Paul Loup Sulitzer ou PPDA condamné pour plagiat, l’art est parfois une imposture. Peinture, musique, littérature ou cinéma sont analysés avec humour.

Sur les traces de…

une série écrite par Laurent Préyale

Série documentaire – 2002 – 5 x 52 mn – 4/3
artisan du rêve (L’)

un film de Laurent Préyale

Documentaire – 2001 – 52 mn – 4/3

Reijo Kuivalainen est Finlandais. Il vit à 500 km au nord-est d’Helsinki. La ville la plus proche, Joensuu, capitale de la Carélie est distante de 25 km. Reijo Kuivalainen est fermier. Comme son père et son grand-père avant lui, il élève ses vaches par – 25°. Et pourtant Reijo Kuivalainen vit une aventure exceptionnelle. Il est l’Artisan du Rêve, l’Artisan de son rêve. Il décide un jour de reconstruire à l’identique la réplique du Blériot XI, l’Avion qui permet à Louis Blériot d’être le premier homme à traverser la Manche. Reijo est un ermite urbain. Pourquoi ?
Quel lien peut unir un pionnier de l’aviation Française du début du siècle et un fermier Finlandais à l’aube du second millénaire ? Quelle passion commune anime ces deux hommes que tout semble séparer ? L’aventure de deux êtres exceptionnels, acteurs de leur vie et artisans de leur rêve…

Les Maîtres du regard

une série écrite par

Série documentaire – 1995 – 6 x 26 mn – 4/3

Portraits de stars et réalisateurs des grandes années du cinéma muet jusqu’au début du parlant. Chaque documentaire, reposant sur des extraits de films et d’interviews, révèle leur vie, leurs films et le monde dans lequel ils vivaient.